PARCOURS PERSONNEL


En 1976 j’ai tenu une boutique de poterie dans laquelle j’ai revendu divers artisans de mon choix, activité que j’ai exercée durant 7 années avec mon compagnon. Pendant cette période j’ai effectué un stage de tournage qui m’a permis d’avoir une réelle connaissance dans le domaine de la terre.

Des impératifs familiaux et personnels m’ont obligés à prendre une autre voie et j’ai repris une activité pour laquelle ma famille m’avait préparée : la restauration ,plus particulièrement la cuisine. J’ai exercé durant 15 années ,au cours desquelles mon travail m’imposait de soigner la décoration de la vaisselle que j’utilisais. Ceci m a permis de rester en contact avec le monde de la création et de l’art de la table. C’est tout naturellement que, lorsque je décidais d’arrêter la restauration, je revins à la terre en m’intéressant plus particulièrement à la décoration de la vaisselle et aux terres culinaires.

Après avoir effectué une formation de décoratrice sur céramique au CNIFOP, j’ai obtenu mon CAP ce qui m’a permis de m’installer dans mon atelier en 2002.

Mon atelier est un atelier ouvert qui me permet de faire découvrir mon savoir faire aux visiteurs qui peuvent acheter sur place mes poteries puisque j ai une boutique d’exposition intégrée à mon atelier.

 

SAVOIR FAIRE


La technique employée est celle de la terre vernissée.
Mes pièces d’argile rouge sont tournées (sauf les assiettes carrées et le grand plat plat),

engobées (l'engobe est de la faïence blanche délayée avec de l'eau d'une consistance proche de la pâte à crêpe) par trempage ou à la louche (de ce fait, ma pièce en faïence rouge est recouverte d'une fine couche de faïence blanche, qui permet de faire ressortir l'éclat des couleurs),

décorées en aplat au pinceau (la couleur de fond et la tache en lune)

puis je grave mes animaux, mes phrases sur les tasses à café, mugs … ou quelques fois des fleurs (je grave avec une pointe, qui rentre dans la faïence rouge de l'objet. La pièce n'étant toujours pas cuite, il m'est facile de la graver).

J'émaille par trempage ou à la louche,

j'enfourne et je cuits à une température qui monte par palier à 1050° ce qui prend 11 Heures. J’utilise un émail transparent aux normes européennes et je fais donc une mono cuisson. Les temps de séchage entre chaque étape sont très importants.

Je garde l'objet cru jusqu'au bout avec sa fragilité, sa porosité, donc son risque de déformation et même en cas de trempage, si il n'a pas eu un temps suffisant de séchage, un risque d'effondrement avant la cuisson..

C'est pour cette raison que je demande un délais minimum de 15 jours, si l'objet commandé sur mon catalogue n'est plus en stock et minimum un mois pour une commande personnelle.

Quand les pièces sortent du four, aprés 24 heures de refroidissement, l'email leur a enlevé leur porosité et vous pouvez utiliser toute ma poterie sur votre table en bois, buffet … sans craindre la tache d'humidité.

Ma vaisselle passe au micro onde et au lave vaisselle, les plats à tarte, gratin et terrine sont fabriques en terre culinaire et passent en plus au four.
 


tournage

tournasage

decoration

gravage

emaillage

cuisson

service à café